Tableau de bord
Pour bénéficier des avantages du Tableau de Bord vous devez vous connecter ou vous enregistrer !

En affichant la Présentation de la Boîte sur la page d'accueil vous pourrez accéder à une visite guidée du forum ou à un lien pour donner votre avis.

Pour devenir Partenaire de la Boîte vous devez être enregistré.

Nous vous souhaitons une agréable visite et espérons vous voir vous connecter bientôt !
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  CalendrierCalendrier  
Bienvenue dans la Boîte Invité !

Derniers sujets
» Jeu : Les mots qui se suivent
Mar 27 Juin - 3:11 par Sasucath

» Les mises à jour du forum
Mer 2 Déc - 20:33 par Evah

» [Jeu] L'alphabet à votre image
Mar 1 Déc - 18:49 par Evah

» Page d'auteure de Rock Hell !
Mer 18 Nov - 21:18 par rock Hell

» A, B , C...chanson !
Dim 8 Nov - 22:18 par Eivys

» Ma page d'auteur
Sam 7 Nov - 23:51 par Fall_of_the_pen

» Jeu : Les mots qui se suivent
Mar 5 Mai - 11:15 par Kareil

» Rire en cascade
Dim 12 Avr - 18:48 par Kao'criture

» Lire et écrire : Guide pour les commentaires
Mar 17 Mar - 14:50 par Evah

» Le Cirque des Rêves [Erin Morgenstein]
Mar 30 Déc - 20:50 par Eivys


 :: Jeu de RôlePartagez | Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
Voir le sujet précédent  Les Exilés, le fil du jeu  Voir le sujet suivant
Evah
Gardienne de la Boîte
avatar
Messages : 964
Message Lun 20 Mai - 21:07 : Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

Rappel :

Les Exilés
Contexte
Nous sommes en 1225, dans le royaume de Lor'ak, un vaste territoire aux étendues dépeuplées et où les habitants se massent généralement autour de grandes villes, délaissant les lieux les plus hostiles.
Parce-que vous y êtes né(e) ou parce-que vos pas vous y ont conduit(e) vous vous trouvez au village de Lux'ar quand tout commence...
Alors que le soir s'avance une pluie fine et glacée se met à tomber et le vent se lève. Les habitants ont l'habitude de ce genre de climat et ne s'inquiètent d'abord pas, mais rapidement le ciel se couvre de lourds nuages noirs et la pluie devient un rideau sous lequel nul n'ose s'aventurer.
Le tonnerre se met à gronder, le vent souffle avec une force faisant ployer les arbres les plus chétifs, siffle entre les passages étroits. Les bâtiments craquent sous la déferlante, chacun s'efforce de trouver refuge auprès d'un foyer et s'entoure frileusement des vêtements les plus chauds. L'été semblait pourtant promettre un temps clément pour les jours à venir mais soudain l'hiver semble s'être installé à Lor'ak.
Désormais la nuit semble d'encre et le fracas du vent et de la pluie est assourdissant. Les enfants pleurent et les bêtes s'affolent, même les hommes les plus rudes s'inquiètent de ce que la nature déploie de plus violent.
Et, alors qu'on aurait pu croire que rien de pire ne pouvait se produire, les murs se mettent à trembler, puis les habitations semblent bouger, tanguer tels des navires dans la tempête.

Lorsque vous revenez à vous tout semble à nouveau calme. Comme tout le monde vous vous relevez prudemment, faites quelques pas pour vous assurer que vous tenez sur vos jambes, et sortez enfin voir si la nuit s'est achevée tandis que vous restiez calfeutré(e) à l'intérieur.
Les rues semblent toujours identiques bien que jonchées de débris, tant végétaux que de fabrication humaine. Le ciel est d'un bleu presque pur, seuls quelques nuages en rompent la monotonie, le vent s'est tut, ne laissant qu'une brise légère.
Vous continuez à marcher dans le village, mais pas longtemps. En effet avec une brutalité insensée le sol s'arrête devant vous.
Vous n'êtes plus où vous vous trouviez avant le cataclysme. Le paysage n'est pas celui qui entourait jadis le village. Non, vous êtes ailleurs, dans un endroit inconnu, perché sur un rocher au sommet d'une falaise à laquelle vous ne voyez pas d'issue. Une forêt dense s'étend à près de cent mètres en contrebas, et vous pouvez apercevoir une rivière qui serpente entre les arbres. Une question se pose alors à vous...
Qu'allez-vous faire ?
Règles
Sur le contenu des interventions
Chacune de vos interventions doit se faire dans le respect des informations données par les maîtres du jeu et celui de vos camarades.
Si vous arrivez en cours de partie vous devez trouver un moyen de vous joindre au groupe à l'endroit où il se trouve.
Dans tous les cas vous devez vous efforcer d'écrire dans un français correct !

Sur la feuille de personnage
Vous devez impérativement tenir cette page à jour sur votre premier message ou à la suite en précisant à chaque fois une date de changement pour aider les maîtres du jeu à vérifier les informations.
En rejoignant le jeu vous vous engagez à respecter ces règles.


Maîtres du jeu
Kalhan
Evah
Participants et liens vers leurs fiches
  • Yrae Sukrai (Kao'criture )
  • Jared Leonus (Kareil )
  • Lindórie Davandrel (Moonawolf )


  • J'ai bien tout retenu, comment faire pour rejoindre le jeu ?

    Pour cela c'est très simple !
    1) Vous devez d'abord avoir créé votre feuille de personnage via le formulaire fourni dans l'explication complète que vous trouverez ici : Explication complète
    2) Une fois cela fait gardez votre page de personnage sous le coude afin de pouvoir facilement copier-coller les informations que vous y avez mises.
    3) Rendez vous sur cette page, remplissez les champs nécessaires et votre premier message dans le jeu se fera automatiquement !
    4) Une fois votre premier message posté de cette manière vous pourrez librement faire vos interventions sur le jeu dans le respect des règles !
    (à la suite de ce message, tout simplement)
    5) N'oubliez pas de mettre à jour votre feuille de personnage à chaque fois que nécessaire !


    Quand mettre à jour la feuille de personnage ?

    1) Quand vous perdez des points de vie ou d'énergie
    2) Quand vous gagnez de l'expérience ou un niveau
    3) Quand vous obtenez une nouvelle compétence ou que vous en améliorez une
    4) Quand vous gagnez/perdez des objets (en dehors des consommables)
    5) Quand les autres joueurs découvrent un nouvel élément de votre passé. Ajoutez-le à votre feuille.


    J'ai d'autres questions !

    Pour que ce sujet reste entièrement dédié au jeu et ne soit pas "parasité" par des éléments extérieurs vous pouvez posez vos questions dans cet espace d'aide !
    Si vous voulez simplement discuter du jeu c'est ici !
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Sam 1 Juin - 21:06 : Entrée en jeu de Yrae SukraiRevenir en haut Aller en bas 

    Yrae Sukrai fait son entrée
    Ce que vous pouvez en voir...
    Longs cheveux blancs tressés, yeux verts, taille moyenne, vêtements simples et confortables dans les tons noirs et gris
    Ce qu'on en sait...
    Guerrière de passage au village, semble chercher des informations sur quelques créatures inconnues dans la région et un homme aux yeux dorés.
    Son carnet secret...
    Intervention
    "Bon sang, qu'est-ce que c'est que ça ?!" m'étonné-je en voyant la forêt en contrebas et constatant le nouvel emplacement... élevé du village dans lequel j'avais fait une halte dans ma quête de l'homme aux yeux d'or.
    Je jette un regard derrière moi et vois quelques personnes sortir, l'air inquiet, d'autres ont l'air apeuré. Je les comprends, la nature est violente dans cette contrée mais ce changement des plus étranges tombe mal, je n'ai pas de temps à perdre.
    Dans un premier temps, je vais voir si je peux les aider, quand même. Je retourne dans le village et vais trouver les habitants pour voir si je peux leur être utile, à défaut de pouvoir quitter les lieux et puis j'imagine leur détresse et les pertes qu'ils ont subies et je ne peux pas les laisser se débrouiller seuls. Je vois un vieil homme ramassant difficilement le reste de son étalage de marchandises qu'il n'avait pas eu le temps de mettre à couvert. Je le salue avec un sourire engageant, du moins je l'espère, et je lui propose mon aide.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kareil
    Hôte Attentif
    avatar
    Messages : 1698
    Message Dim 21 Juil - 19:03 : Entrée en jeu de Jared LeonusRevenir en haut Aller en bas 

    Jared Leonus fait son entrée
    Ce que vous pouvez en voir...
    Homme aux yeux vert ayant des cheveux caramel.
    Mesure 1m80; pèse 75 Kg.
    Gaucher
    Ce qu'on en sait...
    Enfant confié à l'age de 3 ans aux amis proches des parents qui ne sont jamais revenus.
    Eléonore, Bruce et leur enfant Prisia prennent donc soin de ce garçon ayant des capacités mineures d'escrime.
    Il s'entraîne souvent avec sa soeur d'adoption, Prisia, qui a à peu près le même âge que celui-ci.
    Son carnet secret...
    Intervention
    Après avoir vu ce spectacle des plus troublant, Jared se précipita vers la maison de sa famille d'adoption.
    Etant rassuré sur leur état et après une conversation avec eux, il décida que c'était l'occasion pour lui de partir à l'aventure et de percer ce mystère.
    Il quitta donc le foyer "familial" après des adieux réconfortants et confia sont arme d'entraînement à sa soeur en lui rappelant quelques leçons d'escrime.
    Avant de quitter le village, il aida quelques villageois en détresse, il récolta ainsi : deux pommes, ainsi qu'une épée que le forgeron lui donna après avoir entendu que le jeune homme allait quitter le village.
    Ceci fait, il vérifia qu'il avais son fidèle couteau dans sa poche et franchi ce qu'il restait des immenses portes du village...
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Moonawolf
    Commentateur SportifCommentateur Sportif
    avatar
    Messages : 203
    Message Sam 12 Avr - 0:52 : Entrée en jeu de LindórieRevenir en haut Aller en bas 

    Lindórie fait son entrée
    Ce que vous pouvez en voir...
    Cheveux courts, violets.
    Taille 1m80
    Poids 70kg
    Ce qu'on en sait...
    Lindórie est solitaire, elle parle peu et personne ne connais son passé.
    Son carnet secret...
    Intervention
    Sortant de la taverne où j'avais trouvé refuge, je lançe mon regard au loin. Mes émotions ne transperçaient pas sur le masque qu'est mon visage. J'observe la réaction des personnes alentours. Bien entendu, la panique plane quelque peu dans l'air. Mes yeux s'arrêtent sur une jeune femme aux cheveux blancs. Une elfe comme moi? Aucune idée. Je la vois se pencher et sourire à un vieil homme qui cherchait à sauver les restes de son stand. J'eu pitié de lui, mais vu son air renfrogné, je sentais qu'il n'allait pas accueillir une étrangère de manière aussi affable qu'à l'accoutumé.
    Dans un même temps j'entends non loin de moi un jeune homme aux cheveux caramels, tout excité à l'idée de partir à l'aventure. Il parle avec sa famille. Eux ont l'air inquiets mais lui ne le remarque pas. L'insouciance de son âge? Peut être. Je pense avoir été pareille avant mon départ de ma cité.
    Quoi qu'il en soit, je serre mon fidèle bâton dans ma main droite et me dirige vers la jeune femme et le marchand.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Evah
    Gardienne de la Boîte
    avatar
    Messages : 964
    Message Jeu 17 Avr - 10:48 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 


    Evénement
    Type :
    Quête
    Précédemment...
    Les voyageurs et habitants du village se sont éveillés après un cataclysme, à un endroit totalement différent de celui où ils se trouvaient la veille. Quelques uns ont tenté de rassembler des objets utiles et d'aider les villageois, d'autres sont restés trop hébétés pour agir.
    Intervention
    Alors que vous vous sentez un peu perdu bien qu'envisageant l'avenir avec un aplomb surprenant, un homme d'une soixantaine d'années s'approche du groupe principal s'étant formé au sein du village.
    Il s'agit du responsable des lieux, et sa tenue en impose bien que sa mine inquiète et les cernes soulignant ses yeux ne lui fassent perdre de sa superbe. Il adresse quelques mots qu'il veut réconfortants à la foule, puis fait signe à son assistant. Ce dernier sonne alors la grosse cloche d'étain qu'il avait apportée avec lui, et vous ne pouvez vous empêcher de vous approcher pour entendre le message officiel.
    Le responsable du village attend quelques instants que le silence se fasse puis s'adresse à tous d'une voix chargée d'émotion, peut-être un peu exagérément d'ailleurs.
    " Mes amis, il s'est produit comme vous avez tous pu le constater quelque chose de très grave. Notre village, sans que nous ne sachions pourquoi, ne se trouve plus à l'endroit que nous avons toujours connu. Il nous faut nous organiser pour faire face à cette situation de façon honorable, comme nous l'avons toujours fait. C'est pourquoi je demande à toutes les personnes de plus de seize ans et en bonne condition physique d'accepter de former un groupe pour explorer la zone et voir si nous pouvons comprendre où nous sommes, et si nous pouvons attendre l'aide du royaume.
    Si vous êtes volontaire je vous prie de vous diriger vers le pavillon de Luth, où vous attend Igor Ravel, que nous connaissons pour être le meilleur guide des environs. Si vous êtes étranger au village nous saurons nous montrer généreux en compensation pour votre aide, si vous faites partie de notre communauté je vous promets de vous récompenser pour votre bravoure à la hauteur de vos compétences.
    C'est pour nous un jour unique et qui marquera un tournant dans notre vie, c'est le moment de... "
    Le responsable du village poursuit son discours sans se préoccuper de savoir si tous l'écoutent. Il sent que c'est son moment, qu'il peut employer des mots qu'il n'a jamais employés, car cet événement majeur fait de son village paisible le centre névralgique d'un phénomène inexpliqué.
    Ne l'écoutant qu'à moitié vous ne pouvez vous empêcher de tourner votre regard vers un point lointain, assez proche du bord de la falaise, où se dresse un kiosque de pierres blanches dédié au dieu Luth, père des céréales, des lutins et des musiciens.

    Allez-vous le rejoindre et participer à l'aventure qui vous attend ou rester au village pour ranger et consoler les enfants ?


    Anciennes signatures:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Jeu 17 Avr - 13:38 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Après avoir écouté le plus intéressant du discours de cet homme qui ne l'était pas vraiment je me suis dirigée vers le pavillon dont il avait parlé. Tout en avançant je discerne quelques personnes autour de moi, discutant et arborant des mines soucieuses. Pour ma part l'étonnement passé je me préoccupe essentiellement de savoir où nous nous trouvons exactement. Ce contretemps ne m'arrange pas et ne fait que m'éloigner de l'homme aux yeux d'or cependant je ne compte pas partir sans avoir apporté mon aide à ces pauvres gens, je ne pourrai peut-être pas faire grand-chose, mais ce sera toujours mieux que rien et j'en connais certainement plus sur les dangers extérieurs que la plupart d'entre eux.
    J'arrive enfin devant le guide et j'attends que le groupe soit formé, presque impatiente de voir ce que je découvrirai à l'extérieur.



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Moonawolf
    Commentateur SportifCommentateur Sportif
    avatar
    Messages : 203
    Message Jeu 17 Avr - 16:55 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Avant d'avoir pu l'atteindre et de lui adresser la parole, je fus entraînée par la foule au point de rassemblement. Le chef de village nous débita son baratin. Je n'en avait cure. Tout ce que je savais, c'était que mon besoin de bouger et d'aller à l'aventure devenait de plus en plus fort. Lorsqu'il nous indiqua où aller pour partir en reconnaissance, je m'y dirigeais d'un pas sûr. J'étais la première arrivée, la première inscrite, je n'avais plus qu'à attendre. La jeune femme arriva peut après. Je sentais en elle ce côté aventure qui manquait tant à la plupart des habitant. Cette fois encore je fis ma tentative pour m'approcher. Soit elle ne me vois pas, soit elle fait semblant de ne pas me voir. Je me contente de rester à côté d'elle, attendant de voir si d'autres volontaires arrivent à se démarquer de la masse.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Jeu 17 Avr - 18:49 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Lorsque j'arrive enfin une femme aux cheveux d'un violet incroyable se tient bien droite à proximité du guide. Il me semblait l'avoir aperçue venant dans ma direction au moment où les deux hommes sont arrivés. Intriguée j'avais suivi la foule en ne songeant plus à elle mais la voyant se rapprocher de moi je ne peux que croire qu'elle veut entamer le dialogue. Mais dans ce cas pourquoi ne le fait-elle pas ? Je me décide à la saluer, préférant ce faire au risque de lui paraître étrange si elle ne me veut rien que de paraître impolie et lui donner l'impression que je l'ignore.
    "Salut." émis-je sobrement, d'une voix basse en portant mon regard sur les pierres blanches du kiosque.



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Moonawolf
    Commentateur SportifCommentateur Sportif
    avatar
    Messages : 203
    Message Ven 18 Avr - 0:21 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Je me tourne vers elle, étonnée qu'elle me lance ce "salut" neutre. Néanmoins, je ne le montre pas. Comme la plupart des elfes, je préfère garder mes émotions pour moi lorsque je suis en présence d'étrangers. Je sens chez cette jeune femme la curiosité qui pointe, puis viens ensuite le renfrognement. Comprenant que je mettais trop de temps à répondre, je m'empressais de me présenter. "Bonjour à vous. Je suis Lindórie Davandrel. Prête pour l'aventure?"
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Ven 18 Avr - 16:51 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Elle met du temps à répondre, me serais-je trompée ? Je me renfrogne, je me sens stupide. Je n'aurais pas dû la saluer. Je croise les bras et fixe plus durement les pierres blanches du kiosque puis j'entends sa voix s'élever et la façon dont elle me salue ne me parait pas commune à celles auxquelles je suis habituée.
    "Bonjour à vous. Je suis Lindórie Davandrel. Prête pour l'aventure ?
    -Yrae Sukrai.
    Je crois qu'on n'est jamais suffisamment prêt mais il faut bien s'en charger. Réponds-je sobrement.
    Et vous ?" demandé-je, peu certaine de la démarche.
    La question me paraissait étrange et je supposais que c'était une manière comme une autre de prolonger le dialogue au-delà d'une simple salutation aussi ne voulais-je pas donner l'impression d'être complètement fermée et je m'efforçais de lui demander bien que ce ne soit pas le genre de questions que je poserais habituellement.
    Peut-être connait-elle l'homme aux yeux d'or ? Je lui demanderai, plus tard.



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Moonawolf
    Commentateur SportifCommentateur Sportif
    avatar
    Messages : 203
    Message Ven 18 Avr - 22:50 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    _Yrae Sukrai... Et vous?
    Son hésitation me tire un léger sourire. Je sens bien que je l'intrigue, tout comme elle attire mon oeil. Mais j'enlève ce sourire assez vite, me rappelant qu'à chaque instant où je me laissais aller à une once de bonheur, de soulagement ou de calme, la vie me le reprends sur le champs.
    _ Chaque jour je me sens prête, en attendant qu'un tel événement se profile devant mes yeux. Alors je puis vous répondre que oui, je me sens prête.
    Je laisse planer mes mots entre nous. Je ne sais pas ce à quoi elle pense. Bizarrement, je me sens d'humeur à parler. La solitude me paraîtrait-elle trop lourde? Les kots m'échappent presque.
    _ Et j'ose espérer que cette aventure commence sous peu. Je sens que ce petit tour ne sera pas de tout repos.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Sam 19 Avr - 12:30 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    "Chaque jour je me sens prête, en attendant qu'un tel événement se profile devant mes yeux. Alors je puis vous répondre que oui, je me sens prête.
    Et j'ose espérer que cette aventure commence sous peu. Je sens que ce petit tour ne sera pas de tout repos.
    Dit-elle, après un léger sourire intriguant.
    -Mh, je pense que ça risque d'être dangereux, on ne sait pas du tout où nous sommes et il y a des chances que l'environnement soit hostile. Ces gens sont courageux de vouloir participer à l'expédition mais si c'est réellement dangereux il y a des chances que certains n'en reviennent pas en vie. Pour ma part j'espère que nous partirons rapidement, je n'aime pas rester longtemps au même endroit."
    J'observe du coin de l'oeil ses cheveux violets et je reste intriguée. Elle a des traits assez fins mais un peu durs et elle tient fermement un bâton dans une main et se tient parfaitement droite semblant presque fière. Elle me fait penser aux elfes dont j'ai entendu parler mais que je n'ai jamais rencontrés. Au long de mes voyages j'ai déjà rencontré diverses créatures mais les elfes sont des êtres discrets la plupart du temps aussi n'ai-je jamais eu l'occasion d'en voir.



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kareil
    Hôte Attentif
    avatar
    Messages : 1698
    Message Sam 19 Avr - 16:19 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Tout en écoutant le responsable du village je me disais qu'il n'en savait pas plus que les autres. Attendre l'aide du royaume... Mais sommes-nous vraiment encore dans le royaume ? Je suppose qu'il se veut rassurant.
    Je me dirigeais finalement vers le lieu indiqué par le responsable au début de son discours, plus le temps s'écoulait, plus ce qu'il disait me semblait inintéressant.
    Arrivé près du guide Igor Ravel, qui ne devait certainement plus être le guide au vu des derniers événements, je fus surpris de voir autant d'aventuriers amassés au même endroit. Certains étaient là depuis un moment déjà, sûrement à partir du moment où l'invitation à rejoindre ce lieu fut donnée. Des groupes et des liens s'étaient déjà formés, cela ne me dérangeait pas particulièrement, j'attendais mon tour patiemment derrière cette foule.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Evah
    Gardienne de la Boîte
    avatar
    Messages : 964
    Message Sam 19 Avr - 17:44 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 


    Evénement
    Type :
    Rencontre
    Précédemment...
    Après avoir écouté un discours du responsable du village bon nombre de natifs de l'endroit et de visiteurs se rendent près du kiosque dédié au dieu Luth, où les attend un homme censé les emmener en exploration pour découvrir ce qui a pu se produire, et tenter d'apporter du secours à ceux qui resteront.
    Intervention
    Près du lieu de culte se tient un homme d'une taille assez imposante sans pour autant être un géant. Ses cheveux noirs sont rassemblés dans son dos par un lien de cuir et vous ne pouvez voir jusqu'où ils peuvent descendre depuis l'endroit où vous vous trouvez. Il a un visage relativement pâle sans être maladif, ses yeux gris semblent vous transpercer à chaque fois qu'il pose les yeux sur vous. Il porte, outre ses vêtements sombres, une tunique de cuir telle qu'en ont les chasseurs officiels, de hautes bottes de bonne facture et une cape épaisse bien qu'un peu abîmée. Il semble avoir une trentaine d'années, peut-être un peu plus. Ses joues sont parfaitement lisses, au point que vous pourriez vous demander si un jour une barbe a pu y pousser si c'était votre préoccupation actuelle.
    Cependant vous sentez qu'il va vous falloir vous tenir correctement si vous voulez qu'il vous accorde le droit de venir avec lui, parce-qu'il ne semble pas du genre à faire beaucoup de concessions, et encore moins sur la curiosité dirigée vers sa personne.
    " Ceux et celles qui ne sont pas natif du village, mettez-vous par ici. " finit-il par dire.
    Rapidement les personnes concernées obéissent, comme s'il était impossible de discuter un ordre de cet homme.
    " Pour les autres, y en a-t-il qui ne sont pas encore majeurs ? "
    Un jeune garçon lance un "Oui, moi." d'un air revêche, comme prêt à se battre pour obtenir sa place au sein du groupe malgré tout.
    " Quel âge as-tu ? interroge l'homme.
    -Seize ans monsieur.
    -Tu es trop jeune. Va aider les autres, je ne t'emmène pas avec moi.
    -Je sais me battre ! Je suis un Compagnon de la Route, je sais me débrouiller, mieux que beaucoup de gens !
    -Je ne prends pas la responsabilité des personnes si jeunes. Si tu veux tenter ta chance fais-le, mais je ne t'emmène pas avec moi. "
    Le garçon semble hésiter et le dialogue ne peut vous laisser indifférent.

    Allez-vous intervenir en faveur du garçon ou vous taire ?


    Anciennes signatures:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Sam 19 Avr - 17:59 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Je suis effarée de voir un garçon d'à peine seize ans insister pour nous accompagner. Je comprends qu'il soit motivé mais je n'interviendrai pas en sa faveur, il est trop jeune pour mettre déjà sa vie en péril. Je garde le silence et jette un coup d’œil à Lindorie Davandrel, me demandant ce qu'elle en pense.
    D'un mouvement de la tête je lui désigne le jeune homme et l'interroge du regard.



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kareil
    Hôte Attentif
    avatar
    Messages : 1698
    Message Sam 19 Avr - 19:29 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Après que l'homme ait donné son ordre le groupe se scinda en deux. Pour ma part bien que je ne sois pas né en ce lieu, j'y ai vécu pratiquement toute ma vie, je ne bougeai donc pas de ma place.
    Puis il demanda si quelqu'un n'était pas encore majeur, n'étant pas concerné je ne répondis pas, ce qui ne fut pas le cas pour un jeune homme.
    Le jeune homme était un Compagnon de la Route, l'ayant déjà croisé plusieurs fois je le connaissais et je savais ce dont il était capable.
    Peu après le court échange des deux hommes je me suis approché du plus jeune et lui ai expliqué qu'il valait mieux qu'il reste en retrait pour cette fois, que c'était trop dangereux et que je préférais savoir que quelqu'un avec ses aptitudes resterait au village et serait capable de protéger les habitants.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Moonawolf
    Commentateur SportifCommentateur Sportif
    avatar
    Messages : 203
    Message Sam 19 Avr - 23:05 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Je n'eus pas le temps de répondre à Yrae que le guide nous disais déjà quoi faire.
    Un jeune homme se fit remarquer. Beaucoup trop jeune. Et pourtant... j'avais son âge lorsque ma vie bascula. Yrae me fit signe, je compris où elle voulait en venir. Je vis un homme s'approcher de lui, lui expliquer calmement que son rôle ne se jouait pas dans ce raid de reconnaissance. Je regardais à nouveau Yrae et je voyais bien qu'elle attendait une réaction de ma part. Le silence était de mise sur la place... J'hésitais avant de me lancer. Puis le caractère revêche du garçon m'énervais. Je ne voulais pas avoir à perdre mon sang froid si les choses se corsaient. Ma voix se fit plus forte que je ne le pensais et plusieurs personnes se retournèrent.
    _ Tu es encore jeune, tu as le temps de découvrir la vie. Ne perds pas cette innocence qui perce encore dans ton attitude. Chéris la, et plus tard tu remercieras ce brave homme de t'avoir laissé au village. Et bien que tu ne nous accompagnes, continuais-je ne levant une main pour l'arrêter dans son mouvement de protestation, tu pourras être plus utile ici, au village, à défendre ceux qui restent et qui ne savent pas tenir une arme.

    Je ne savais pas si mon discours avait fait effet, mais il parut réfléchir. L'homme qui s'était approché de lui sembla me regarder bizarrement, mais peut être était-ce une hallucination car il détourna très vite son regard. Quant aux pensées d'Yrae, elles semblaient tourbillonner mais là aussi avais-je peut être tort. Je me rendais compte que certaines lacunes dans mes observations pouvait être un handicap, je me maudissais d'avoir préféré la solitude à la société.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Evah
    Gardienne de la Boîte
    avatar
    Messages : 964
    Message Sam 19 Avr - 23:58 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 


    Evénement
    Type :
    Rencontre
    Précédemment...
    Alors que les volontaires ont été divisés entre les natifs du village et ses visiteurs, un garçon, refusé à cause de son jeune âge par le guide désigné pour l'expédition, affirme qu'il veut partir et qu'il a les capacités de survivre en milieu hostile.
    La plupart des volontaires se taisent face à ce dilemme, mais deux de nos héros décident de tenter de faire changer d'avis le garçon.
    Intervention

    Le garçon regarde avec fureur ceux qui ont tenté de le raisonner, puis le guide avec autant de colère. Un regard de haine a fait place à l'air déterminé et farouche qu'il avait auparavant et la plupart des spectateurs retiennent leur souffle. Il n'est pas encore un homme mais il est visible qu'il a enduré bien des difficultés dans sa vie et qu'il n'est pas du genre à leur tourner le dos mais plutôt à les poignarder jusqu'à les faire disparaître.
    " Vous n'êtes tous que des moralisateurs butés ! Très bien, je n'ai pas besoin de vous ! Je vous souhaite de vous étaler en bas de la falaise quand vous partirez, et de vous faire mordre par des serpents venimeux ! Vous verrez à quel point vous avez eu tort de refuser que je vienne ! "
    Sur ce il tourne les talons et s'en va à grands pas.
    Vous ne pouvez vous empêcher de vous sentir mal face à cet événement. Vous comprenez d'autant plus la frustration de ce garçon que vous avez hâte de savoir ce qui a pu arriver au village.
    Après s'être assuré que l'enfant ne revienne pas sur ses pas, le guide revient à la foule, et en particulier aux natifs. Il les regarde tous un par un.
    " Toi, mets-toi par là. fait-il en désignant Jared Leonus.
    Toi aussi, toi, et toi... "
    Il continue ainsi quelques secondes, désignant quatre hommes et deux femmes, qui viennent se ranger sur sa gauche, à environ deux mètres de lui.
    " Tous les autres retournez au village et aidez à remettre en ordre.
    Je vous remercie pour votre bonne volonté mais je ne peux pas emmener tout le monde, et nous ne pouvons pas laisser le village sans défense alors que nous ne savons pas où nous sommes ni ce qui pourrait se passer ensuite. "
    Quelques personnes essayent d'argumenter mais le guide est intransigeant et finalement le groupe quitte les lieux, traînant les pieds et continuant à maugréer.
    Igor tourne alors son regard gris vers le groupe des étrangers. Il les scrute si attentivement que chacun se demande s'il n'est pas en train de peser son âme pour la soumettre au dernier jugement.
    " Toi, fait-il enfin en désignant Lindórie Davandrel, quelle est ton expérience en terrain hostile ? "


    Anciennes signatures:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Dim 20 Avr - 0:04 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Surprise par la voix forte de Lindorie je l'écoute parler sans rien dire. Certes j'attendais une réaction de sa part mais j'avais plus envie d'avoir son opinion en aparté qu'exposée publiquement. Qu'importe, ce qui est fait ne peut être défait. L'homme aux cheveux caramel semble aussi surpris que moi face à la force de la voix de la jeune femme, lorsque leurs regards se sont croisés il a rapidement détourné la tête, sans doute gêné qu'elle soit intervenue alors qu'il parlait au garçon.
    "Vous, vous n'y allez pas par quatre chemins." émis-je à voix basse avec un sourire, finalement amusée par son impétuosité avant d'être surprise par la voix du garçon qui émet des paroles me choquant.
    Certes je comprends qu'il soit vexé et frustré d'être mis à l'écart mais ça ne lui permet pas de souhaiter de telles atrocités aux gens, d'autant qu'ils essayent de le protéger.
    Ensuite le guide prend la parole, choisissant avec soin ceux qui l'accompagneront dans son expédition. Il désigne Lindorie avant qu'elle ne puisse me répondre comme elle semblait vouloir le faire. Décidément ce n'est pas son jour pour nouer des liens avec les gens, elle est sans cesse interrompue. Il lui demande quelle est son expérience en terrain hostile et soudain j'ai comme l'impression que je vais déjà être séparée de ma nouvelle connaissance. Mais peut-être fais-je erreur, le temps seul me le dira.



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kareil
    Hôte Attentif
    avatar
    Messages : 1698
    Message Dim 20 Avr - 0:13 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Pendant que j'essayais d'expliquer au jeune Compagnon de la Route qu'il serait tout aussi bien et important qu'il reste au village, une femme aux cheveux violets faisant partie de l'autre groupe, s'écria.
    Malgré le fait qu'elle lui ait exposé les même arguments que moi, ses phrases avaient l'air d'avoir un meilleur impact que les miennes. Était-ce le fait qu'elle soit une femme ou tout simplement qu'elle maniait sa langue avec plus d'élégance que moi ? Peu importe le résultat était là, le jeune homme semblait réfléchir aux paroles qu'il venait d'entendre.
    Cette femme m'inspirait de la fascination et de la reconnaissance car bien qu'elle ne soit pas du village, elle s'était préoccupée du sort de ce garçon.
    Nos regards se croisèrent, je me rendis alors compte que je l'avais peut-être observée un peu trop longuement, aussi bien que je détournai aussitôt mon regard.

    Peu après le jeune homme s'emballa et cracha son venin avant de s'en aller.
    Un mal-être m'envahit quand soudain le guide reprit la parole et me désigna peu après ainsi que quelques autres villageois et nous invita à le rejoindre. Mon cœur s'emballait déjà, je tremblais d’excitation, je devais me calmer et rapidement. Quand il annonça aux autres natifs qu'ils ne feraient pas partie du voyage, un soupir de soulagement sortit contre ma volonté.
    Il se tourna ensuite en direction des étrangers et désigna la femme qui m'avait fascinée un peu plus tôt en lui demandant quelle était son expérience en terrain hostile.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Moonawolf
    Commentateur SportifCommentateur Sportif
    avatar
    Messages : 203
    Message Dim 20 Avr - 0:58 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    _ Vous, vous n'y allez pas par quatre chemins.
    Yrae avait un joli sourire. Je voulais y répondre mais le garçon nous maudit au même moment. Décidément, je n'étais vraiment pas douée pour déchiffrer les expressions des gens. Il sorti des rangs et s'en retourna au village. Le guide repris sa répartition du groupe. Je me tournais une nouvelle fois vers ma jeune compagne pour lui répondre mais je fus encore stoppée dans mon élan.
    _ Toi, quelle est ton expérience en terrain hostile ?
    Bizarrement, je me sentais plus mal à l'aise sous le doigt pointé de cet homme que sous les regards de curiosité de mes compères. Je repris contenance, enlevant le rouge de mes joues (une première chez moi!) et lui répondais assez clairement.
    _ J'ai déjà vu la mort de prêt, que ça soit en forêt, en montagne, en plaine, en mer. J'ai certainement vu plus de créature que la plupart des gens ici présent, sans vouloir offenser qui que ce soit. Je sais lorsque je dois me retirer ou quand la situation tourne à mon avantage. Je puis dire que mon expérience est assez diverse. Je tiens à ajouter que mon amie (je pointais Yrae du doigt)n'est pas moins compétente, même si plus jeune que moi.

    A son air surpris, je me réjouis de mon idée à l'inclure dans la conversation. Je sentais bien qu'elle avait envie de se joindre au groupe mais la manière dont le guide m'avait désigné ne laissait pas vraiment de place au doute. Si il ne devais choisir qu'une personne il n'aurait pas hésité. Bien que le pensant franchement, je me trouvais présomptueuse de le formuler de cette manière. J'espérais aussi que Yrae n'allait pas être froissée par ma conduite ni par la manière dont je l'appelais, alors que nous ne nous étions présentées que quelques minutes plus tôt. J'attendais la suite des réactions tandis que j'observais le jeune homme aux cheveux caramel à la sauvette.
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Dim 20 Avr - 10:48 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Je jurai intérieurement. J'appréciai l'intention de Lindorie mais je n'avais aucune envie que toute l'attention se tourne vers moi et désormais il était clair que plusieurs regards se tournaient dans ma direction. Bien entendu je préférais rejoindre le groupe d'exploration que rester au village et l'expérience que j'avais acquise au long de mon voyage me permettait de vouloir le faire sans craindre autant pour moi que pour les villageois néanmoins si Igor Ravel décidait que je devais rester au village je me plierai à sa décision. Je sentais déjà venir la même question de la part du guide pour moi qui se méfierait certainement, après tout nous sommes des étrangères.
    Je n'émis pas le moindre mot et me contentais de fixer le guide en attendant sa réaction.



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Evah
    Gardienne de la Boîte
    avatar
    Messages : 964
    Message Dim 20 Avr - 15:49 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 


    Evénement
    Type :
    Rencontre (suite) et action
    Précédemment...
    Le garçon jugé trop jeune par le guide a quitté le groupe après l'intervention de Jared Leonus et de Lindórie Davandrel, leur souhaitant une fin à la hauteur de sa frustration. Ne s'attardant par sur l'événement Igor Ravel a séparé le groupe des natifs du village en deux parties inégales, n'acceptant la participation que de quatre hommes et deux femmes et demandant aux autres de partir.
    Il se tourne ensuite vers les visiteurs et s'adresse à Lindórie Davandrel en lui demandant son expérience du terrain. Cette dernière répond avec un aplomb provoquant des remous...
    Intervention
    Igor regarde Lindórie Davandrel avec une expression indéchiffrable, si bien que nul ne peut dire si sa réponse a été appréciée ou non.
    " Très bien, dans ce cas je suppose que tu peux parfaitement nous montrer la hauteur de tes talents, ainsi que ceux de ton amie.
    Combattez l'une contre l'autre, nous verrons bien si tes vantardises sont vraies. "
    Les étrangers au village s'écartent prudemment, laissant un large cercle autour des deux femmes. Certains regards oscillent entre le guide et celles-ci, d'autres restent fixés sur Lindórie Davandrel et Yrae Sukrai.
    La plupart attendent fébrilement cette démonstration, ayant hâte de savoir si les jeunes femmes possèdent des aptitudes les surclassant ou si ces étrangères ne valent pas mieux qu'eux.

    Qu'allez-vous faire ? Vous battre et mettre un terme définitif aux doutes, ou tenter d'argumenter ?

    Maître du jeu :
    Explications pratiques aux joueurs:
     


    Anciennes signatures:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Kao'criture

    avatar
    Messages : 1085
    Message Dim 20 Avr - 16:08 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Je sentais que ça allait mal finir, c'était évident, il ne semble pas du genre à aimer qu'on lui impose quelque chose... ou quelqu'un dans mon cas.
    Je jette un regard indéchiffrable à Lindorie. Je n'ai pas envie de me battre contre elle, d'abord parce-que quelle que soit l'issue nous serons moins en forme pour aller explorer et il y a des chances que le guide s'en serve comme argument, ensuite parce-que je n'aime pas me battre sans raison valable et je n'ai aucun grief contre elle.
    "Loin de moi l'idée d'aller contre vos décisions mais je ne pense pas que ce soit une bonne idée. Peu importe qui gagnera ce combat il en aura une qui devra rester en arrière parce-qu'elle aura, si ce n'est perdu, été moins forte, rapide ou résistante que l'autre. Par ailleurs mieux vaut deux éléments en forme qu'un épuisé par un combat inutile, si tant est que vous acceptiez réellement d'emmener le vainqueur avec vous. Enfin je ne crois pas que la situation se prête vraiment à ce genre de jeu, il vaut mieux aller à l'extérieur au plus vite et voir de quoi il retourne que de perdre encore plus de temps à démontrer notre valeur. Vous pourrez assez tôt en prendre conscience, sur le terrain et si c'est le fait de prendre la responsabilité de notre survie ou de nos éventuels échecs pour ma part je suis capable de la prendre seule." émis-je, espérant le convaincre tout en sachant qu'il y avait des risques pour qu'il soit vexé d'une telle réponse.
    Qu'importe, au pire il me fera savoir qu'il ne veut pas que je les accompagne et je resterai au village, j'espère seulement que mes paroles n'auront aucune conséquence fâcheuse pour Lindorie...



    Mon personnage de RP : Yrae Sukrai
    Ma page d'auteur
    Aides:
     
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Maître du Destin
    avatar
    Messages : 40
    Message Dim 20 Avr - 16:08 : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Le membre 'Kao'criture' a effectué l'action suivante : Lancer de dés

    'Charisme' : 41
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Contenu sponsorisé
    Message  : Re: Les Exilés, le fil du jeuRevenir en haut Aller en bas 

    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
    Voir le sujet précédent Les Exilés, le fil du jeu Voir le sujet suivant
    Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant
    Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.

    Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
    La boîte à Fictions :: Jeu de Rôle-
    Aller en haut
    Aller en bas
    X
    Nos thèmes disponibles :
    Thème du moment (Hiver)MétalliqueThème Orient (fond par Eyrann)Légers : Gris - Bleu - Rose
    Options :